Sections

Jean-Gabriel Perboyre

Jean-Gabriel Perboyre

Jean-Gabriel Perboyre naît en France à Montgesty dans le Lot, le 5 janvier 1802. Il est le cadet de 8 enfants. En 1816, il entre au Petit Séminaire de Montauban dirigé par son oncle le Père Jacques Perboyre. Le 15 Septembre 1818, il est admis au Séminaire Interne de la Congrégation de la Mission à Paris. Ordonné prêtre le 23 septembre 1826 dans la Chapelle des Filles de la Charité à Paris. Après quelques séjours à Montdidier et Saint-Flour, Jean-Gabriel est nommé directeur du séminaire interne (1832). Il a trente ans.

Il se porte volontaire pour la mission en Chine et embarque au Havre le 21 mars 1835. Le 29 août, il débarque à Macao et rejoint Han Kou et le Hou Pei le 21 décembre. C’est dans le Ho Nan qu’il travaille à la mission (1836).

Trahi, Jean-Gabriel est arrêté en septembre 1839 et emprisonné à Ou-Tchang-Fou, là même où avait été incarcéré François-Régis Clet, son confrère aîné et son modèle, mort martyr le 18 février 1820.

Jugé au cours d’un procès qui rappelle celui de Jésus, il est condamné à mort en décembre 1839 et exécuté par strangulation le 11 septembre 1840. « Dans le crucifix, l’Évangile et l’Eucharistie nous trouvons tout ce que nous pouvons désirer. Il n’y a pas d’autre voie, d’autre vérité, d’autre vie. » (Jean-Gabriel Perboyre).

Béatifié le 10 novembre 1889. Jean-Gabriel est canonisé à Rome par le Pape Jean-Paul II le 2 Juin 1996.

Sa fête se célèbre le 11 septembre.